À l’heure d’un premier bilan

Déjà quelques mois où nous sommes sur la route et que la maison est vendue.  C’était difficile de savoir comment on vivrait ce trip.  À part s’imaginer les beaux paysages et tout le positif, difficile d’imaginer les émotions comment ils vont être.  On en a vu des choses, des montagnes majestueuses, des déserts infinis, la mer, des grandes villes etc.  J’ai été ébloui comme jamais, il n’y a pas une journée qui passe sans que je sois heureuse de ce que je découvre.

On est parti sur la route le 1 aout, donc déjà 5 mois où on est loin et je peux dire que jamais je me suis ennuyé de ma maison et de mes biens matériels, ok peut-être un peu d’un divan et de mes émissions télé, mais sans plus.  

 Pour ce qui est des êtres humains c’est autre chose.  Il est plus difficile de maintenir de bonnes relations avec nos proches à distance.  Pour ce qui est de la famille, la vie de nos proches continue sans nous et les communications finissent par s’espacer.  On peut imaginer les conséquences à long terme avec notre choix de vie.  En espérant que nos enfants comprennent notre besoin de voyager ou qu’ils viennent nous voir lorsque l’occasion se présente. 

Pour ce qui est des amis, il est clair qu’ils ont besoin de continuer à vivre et de partager de beaux moments avec d’autres gens.  Mais ce qui est le pire c’est que certains s’éloignent littéralement à cause d’une incompréhension de notre choix de vie.  Peut-être se sentent-ils blessés aussi, qui sait. J’aimerais que la communication reste active, mais bon, je ne peux pas les forcer à comprendre notre choix. On comprend très bien qu’avec notre mode de vie nomade, on laisse des gens derrière nous, c’est triste mais vraiment notre rêve de voir le monde était trop grand.  Et peut-être multiplierons-nous les rencontres, qui sait. …..on aimerait ça c’est certain, mais pas facile la barrière de la langue quand même.  On se rend compte avec le temps qu’on est plutôt solitaire en général et qu’on s’adapte très bien.

De plus avec les réseaux sociaux aujourd’hui, cela nous permet de garder un certain contact avec les gens de notre coin et ça nous permet aussi d’informer et de faire rêver les gens.

Est-ce que je reviendrais en arrière? JAMAIS, tout ce que nous voulons c’est que notre mode de vie se poursuit le plus longtemps possible.  C’est pourquoi nous travaillons fort jours après jours.

Dites nous, est-ce un genre de vie qui vous fait rêver?  Avez-vous vécu la perte d’amis à cause de votre départ?

On est toujours très heureux d’échanger avec vous et d’en apprendre plus.

Nathalie & Sylvain

7 Commentaires sur “À l’heure d’un premier bilan

  1. Martin Soucy says:

    Le plus important c’est vous deux.
    L’opinion que l’on peut ou non avoir ne doit vous freiner en aucun cas dans votre choix de vie.
    Le ferions-nous…Sûrement pas, alors voilà pourquoi vous avez toute notre admiration.
    Et nous de notre côté nous faisons certainement des choix qui ne seraient pas les vôtres.
    Cela s’appelle la liberté.
    Amitié à la vie

  2. Skipper McFlash says:

    Chère Nathalie et le mari dont je ne connais le prénom!!! Lol! Il est tellement MAGNIFIQUE de penser à vous. Nomade sur la route ou nomade sur la mer comme je fus. Vous faites bien. Et, vous savez qu’il n’est pas nécessaire de partir pour perdre des amis dans notre cercle d’amis. Moi, nous, (ma femme et moi) sommes dans ce processus ou plus tôt cette ÉNERGIE de laisser aller les amis qui ne sont pas VRAI et qui ne savent pas nous accepter comme nous sommes! Notre vie leur appartiennent pas…Croyez-vous que vos enfants ce priveraient de le faire??? Non! Alors, pourquoi vous en priver pour eux!!! Je leur ai donnés la vie (ou plus tôt leur mère) une partie de moi Lol! Et, ils font la leurs. Vous ne savez pas le temps qu’il vous restent, alors PROFITEZ-EN et surtout AMUSEZ-VOUS! Bonne continuité à vous deux et je vous souhaites une MERVEILLEUSE ANNÉE 2020 et de Joyeuses Fêtes. Kékepart dans le monde!!! Amicalement Gordon et par le fait même ma femme MANON, Lol!

    • Nathalie Menard says:

      Merci pour ce beau témoignage. Effectivement les gens qui ne comprennent pas nos choix, on est mieux de laisser aller. Ils ne sont par pour nous certain. Et puis on rencontra d’autre gens intéressant sur notre route. Passez de belles fêtes à vous aussi.

  3. France says:

    J’aime beaucoup vous lire, car vous nous rejoignez beaucoup. Nous avons pas mal le même set up que vous . Nous vivons a temps plein dans notre roulotte 26 pieds depuis le mois de Mai, nous sommes presentement en Floride. Mais l’an prochain ,ce seras l’Arizona et surement le Mexique.
    La seule chose qui nous ,manque sont nos amis. Mais on se fait des facetime de temps en temps.
    Nous avons notre chaine youtube La Serena Nomada, et nous aimerions rencontre plus de fulltimers comme nous, éventuellement.
    France et Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *